Les Amis du Cher Canalisé
Les Amis du Cher Canalisé

LES POTINS

 

 

Petit billet ironique de

Jean Pierre PESTIE

Président de l' Association pour la Défense et le Développement Touristique de la Vallée du Cher et des Territoires Limitrophes

Tourisme en Région Centre-Val de Loire

 

Surfant sur la notoriété mondiale des Châteaux de la Loire, la Région Centre a décidé de promouvoir le tourisme à partir de sa marque « Val de Loire ». En 2015, la Région a montré l’exemple en se rebaptisant Centre-Val de Loire. Tous les territoires sont invités à se prévaloir de la marque afin d’améliorer leur attractivité touristique. Mais pour les territoires éloignés du grand fleuve comment montrer sa filiation à la marque promotionnelle ?

Pour ce faire, je propose de rebaptiser cinq départements. Ainsi les départements du 28, du 41 et du 45 deviendraient  « Eure-et-Loire », « Loire-et-Cher » et « Hauts-de-Loire ». Les départements du 18 et du 36, seraient fusionnés (c’est dans l’air du temps), le nouveau s’appelant « Loire-Berry ». Ainsi la Sologne et le Berry, deux territoires retenus pour une mise en valeur, trouveraient une appartenance naturelle au Val de Loire.

Le Château de Chenonceau et le ZooParc de Beauval ont déjà adhéré à la marque, beaucoup plus porteuse qu’une quelconque référence au Cher dont ils sont riverains. Il conviendrait donc de rebaptiser cette rivière qui ne fait pas recette. Je propose d’appeler le Cher, « Petite Loire ».  Le projet « Petite Loire à Vélo » serait à coup sûr voué à un succès retentissant.

La Cathédrale de Chartres et le Printemps de Bourges font exceptions. N’en déplaisent aux grincheux, pour exister et réussir en Région Centre-Val de Loire mieux vaut adhérer à la marque.

Jean-Pierre Pestie.

 

 

 

 

Suite au colloque que nous avons organisés lors de

CHER en FÊTE 2017 réaction de Jean Pierre Pestie

 

Je voulais sans tarder vous dire ma satisfaction de voir votre Fête du Cher à Bléré dans le très bel endroit de la Gâtine et de son organisation irréprochable. Le seul petit bémol entendu de la part d’un adepte de la guinguette, le chapiteau et la piste étaient au soleil… J’ai pu mesurer l’attachement de tous les visiteurs pour le Cher et cela remonte le moral. Curieusement, j’ai le sentiment que le Cher était mis beaucoup plus en valeur à Bléré qu’à Chisseaux. C’est peut-être le fait que Chenonceau appartenant au Val de Loire, le Cher est le grand oublié de l’Histoire. Jour de Cher (encore perfectible en aval de Bléré) et la Fête du cher à la Gâtine sont deux excellentes initiatives et réussites pour le Cher.

Côté colloque, le thème de la LEMA a donné lieu à de nombreuses questions. Le sujet trop vaste n’a pas permis de développer certaines réponses mais dans l’ensemble, l’objectif  d’informer sur la loi a été tenu. Le thème sur le devenir des écluses a été plus tendu, principalement à cause d’une personne trop agressive dans ses critiques contre les élus et le Syndicat. Il a été question dans ce débat de la volonté politique au niveau local. Il est certain  qu’elle fait cruellement défaut, tant au niveau local qu’au niveau de la Région. Autre paramètre défavorable cette année : le changement de statuts du Syndicat en fin d’année peu propice à engager de grands travaux et à trouver leur financement en 2017. Et je ne suis pas certain que les nouveaux statuts du Syndicat lui donnent plus de moyens.

 

Il est trop facile d’invoquer à longueur de temps la loi et le manque de ressources du Syndicat pour justifier l’immobilisme. Il faudrait organiser une réunion de toutes les associations et professionnels opérant sur le Cher canalisé et de quelques élus des communes et Com-com favorables au Cher (Il en existe de plus en plus) pour étudier comment localement améliorer la volonté politique de s’investir (dans tous les sens du terme) dans la mise en valeur du Cher. Une certaine « dissidence citoyenne », déjà évoquée à la dernière AG de LACC, autour des portes d’écluses soutenue par des élus ne serait d’ailleurs pas à exclure pour braquer les projecteurs sur le Cher et sur les aberrations de la loi.

Encore merci aux Amis du Cher.

Jean-Pierre Pestie

 

 

Les Amis du Cher Canalisé
Mairie  de Véretz

Rue Moreau Vincent

37270 VERETZ

Téléphone : 33 06 65 52 60 97 33 06 65 52 60 97

Comment nous joindre

Actualités

Retrouvez dès à présent sur notre site Web toute l'actualité de notre association.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Les Amis du Cher Canalisé